Burnout : le prévenir, se reconstruire

shutterstock_285041816

Burnout : le prévenir, se reconstruire

Prévention du burn-out

Prévenir le burnout ou burn-out (épuisement professionnel) consiste à maîtriser et dépasser le stress au travail, puis à assimiler les outils pour en prévenir la réapparition.

Prévenir le burn-out consiste donc à s’approprier des techniques de gestion du stress. La première étape c’est identifier les facteurs déclencheurs et s’interroger sur les différentes dimensions de soi:

  • Comment trouve-t-on sa place, et comment se sent on dans « son » espace ?
  • Le temps, est-ce une notion que l’on maîtrise ou une dimension dans laquelle des actes doivent être réalisés ?
  • Quelles sont nos valeurs et comment se le représenter, être en adéquation avec elles ?
  • Y a-t-il une différence entre notre identité personnelle et professionnelle ?
  • Sommes-nous en mesure de délimiter nos espaces et à prendre des temps de repos

Le burn-out provient d’un surmenage, d’une surcharge de travail, de sur-stimulations, d’un stress chronique qui se sont accumulés. Il est la résultat d’un cadre personnel qui a été dépassé tellement souvent que l’individu  n’est plus en phase ou ne parvient plus à trouver ses valeurs personnelles.

Face à cette rupture avec qui on est, la fuite dans un symptôme qualifié de burn-out (consumé par le travail) est la seule réponse apportant un répit à l’organisme. Il résulte d’un épuisement physique, qui va déboucher sur un épuisement émotionnel. Il faut s’en préoccuper car, dans les cas les plus sérieux, cet épuisement émotionnel peut entraîner des problèmes de santé importants. Cela peut aller vers des pathologies irréversibles ou une dépression, pouvant mener à une perte complète de motivation à vivre.

Burnout : le prévenir, se reconstruire

Reconstruction après un burn-out

Un travail d’accompagnement spécifique intégrant accompagnement et hypnose, permet de redéfinir et reconstruire son identité professionnelle.

Comme dans un processus de prévention, l’accompagnement consistera à apprendre à mieux gérer son rapport au temps et à l’espace, à clarifier ses valeurs et en particulier la valeur « travail ». L’apprentissage intègre comment pratiquer l’affirmation de soi, reprendre confiance dans ses capacités, compétences, qualités, savoir-agir pour retrouver le chemin du vouloir-agir puis du pouvoir-agir.

Il est tout à fait possible de se reconstruire après un burn-out et de dépasser les manifestations émotionnelles (troubles du sommeil, fatigue intense, irritabilité, pensées qui tournent en boucle, perturbations majeures de concentration) et de voir régresser des manifestations physiques (pression respiratoire, maux de tête et d’estomac).

Après la  prise de conscience et le repos, la reconstruction passe par plusieurs phases permettant de réintégrer son ancien poste ou bien d’envisager d’autres pistes, un changement d’entreprise ou une reconversion.

Burnout : le prévenir, se reconstruire

Du symptôme à la reconquête de soi

Pourquoi l’hypnose dans l’accompagnement du burn-out ? Le burn-out est un phénomène qui s’installe suite à un débordement de nos ressources propres. La partie inconsciente de notre fonctionnement, veille en temps normal, à ce que notre équilibre (en ce inclus, le sommeil, le respect de nos valeurs propres,…) soit respecté. Le franchissement de cet équilibre, déstructure ce fonctionnement normal. Nous sommes perdus et dans l’impossibilité de nous reconnecter « consciemment » à nos points de repères. L’état d’hypnose, permet d’explorer et de restructurer notre cadre de référence pour retrouver l’autonomie de fonctionnement souhaité.

 

Pour tout complément de renseignement ou prise de rendez-vous : contact

Hypnothérapeute adhérent au Syndicat National des Hypnothérapeutes

Hypnothérapeute adhérent au Syndicat National des Hypnothérapeutes

 

 

Hypnose et gestion du stress

L’hypnose permet par l’intégration de techniques de relaxation, la réactivation des mécanismes naturels de gestion du stress, l’affirmation de soi et mène à l’adoption d’un mode de vie plus sain.

Hypnose et gestion du stress

Hypnose et gestion du stress

L’aide apportée dans la gestion du stress, utilise les techniques d’hypnose Ericksonienne combinées avec des techniques de relaxation. Il va de soi que chaque personne étant différente, une aide efficace est toujours personnalisée.

Cette aide peut être fort efficace tant d’un point de vue préventif (préparation d’examens, concours) que lorsque l’on est déjà exposé à des situations stressantes.

 

Première étape : « Définition de l’objectif souhaité »

Lors d’un entretien préalable, nous évaluons de quelle façon un changement peut être réalisé. Ceci permet d’intégrer à un niveau conscient les valeurs réelles qui sont les vôtres et les ressources nécessaires pour les atteindre.

L’hypnose et le niveau inconscient :

L’hypnose permet de réactiver un système naturel de réduction du stress en se connectant à vos espaces de détente inconscients (accès à vos cycles ultradiens).

Ceci permet de traiter certains effets du stress tels que : « fatigue, migraine, angoisse, états dépressifs, diverses somatisations, problèmes de mémoire ou de concentration, … ». Revisiter ces perceptions lors d’une séance d’hypnose permet d’en changer le vécu interne et de réajuster sa manière de voir le monde,

L’hypnose permet l’acquisition et l’amplification de vos ressources internes : confiance en soi, estime de soi, affirmation de soi, etc…

L’expérimentation de l’état hypnotique et de la relaxation permet de diminuer l’intensité du stress et les somatisations. Au total, quelques séances (généralement de 2 à 4)  peuvent suffire pour atteindre le résultat souhaité.

Pour vous permettre de progresser rapidement et de façon autonome entre les séances, l’apprentissage à l’autohypnose est d’une aide précieuse.

Pour tout renseignement, contactez-nous.

Hypnose et gestion du stress

Stress

On peut définir le stress comme une réponse automatique à un événement extérieur, une réaction d’adaptation.

C’est un phénomène normal, naturel et même utile dans la vie de chacun. Le stress prépare l’organisme à réagir à des situations et à des circonstances difficiles. Initialement, le stress est une réaction de « fuite » ou de « combat ». Notre système nerveux libère de l’adrénaline, qui stimule certaines réactions. La pression sanguine augmente et le sang afflue au cœur, aux muscles et au cerveau tandis qu’il diminue au niveau de l’épiderme, du système digestif, du foie et des reins.

Le cœur bat plus vite, la respiration s’accélère, les muscles se tendent et le cerveau est en alerte. Le taux de glucose (sucre) et de cholestérol augmente pour fournir de l’énergie, la digestion est plus lente et plusieurs autres changements se manifestent (dilatation des pupilles, la transpiration est plus abondante,…).

Mais dans la vie moderne, les réactions de fuite ou de combat ne sont « plus » des options valables. Notre système nerveux continue de réagir de la même manière, qu’il s’agisse des menaces à notre égo ou des menaces physiques. Par conséquent, on se prépare constamment à des urgences qui ne se produisent jamais. Comme le corps n’a pas la possibilité d’évacuer les tensions, celles-ci s’accumulent.

De point de vue psychologique, le stress apparaît comme le résultat d’un écart entre les attentes auxquelles il « faut » répondre et notre perception des ressources que nous possédons pour faire face aux exigences.

Le stress excessif et de longue durée entraîne des perturbations qui peuvent devenir sérieuses.

Comment reconnaître ? Les signes du stress.

Une fatigue constante, des sautes d’humeur, des modification de votre appétit ou dans le sommeil, ou des rhumes à répétition indiquent que l’organisme est soumis à un stress important.

Les dommages peuvent être physiques (maux de tête ou de dos, troubles digestifs, irruptions cutanées), psychologiques (confusion, irritabilité, perte de concentration et de mémoire, anxiété, dépression), ou comportementaux (appétit, augmentation de la consommation d’alcool et de tabac, accès d’impatience et même de violence).

Le stress a aussi une action sur les mécanismes de défense de l’organisme, les ressources immunitaires. Les individus fortement stressés peuvent présenter une baisse significative, dans le sang, des lymphocytes, les cellules chargées de produire les anticorps.

Dès l’apparition des premiers signes de fatigue, il est donc important de réagir et de prendre certaines mesures afin de maîtriser la situation.

Hypnose et gestion du stress

Situations stressantes dans la vie quotidienne :

  • Stress à l’approche et lors de la préparation d’examens,
  • Manque de pouvoir ou d’influence sur sa vie professionnelle,
  • Excès de pression dans le travail du aux contraintes de temps et/ou la complexité des tâches, la rigidité ou la répétition de la routine de travail,
  • Ne pas savoir comment la hiérarchie évalue votre travail, ne pas savoir ce que l’on attend de nous, temps de travail prolongé ou horaires qui limitent notre vie sociale,
  • L’intimidation et les autres formes de harcèlement, les périodes de changement organisationnel, la promotion ou l’absence de promotion,
  • Deuil, membre de la famille malade, séparation d’un partenaire.
  • Conflits familiaux, tensions avec les enfants ou difficultés sociales.

 Leviers d’action contre le stress

Quelles que soient les conditions externes qui provoquent votre stress, vous pouvez développer de nouvelles façons de lui faire face :

Les réactions de stress ne répondent pas à la réalité extérieure, mais à notre représentation interne de cette réalité. Les informations extérieures passent par des « filtres » propres à chaque individu, en fonction de son éducation, sa culture, son expérience de vie, etc

Pour tout renseignement, contactez-nous.