Qu'est ce que la thérapie brève?

Qu’est ce que la thérapie brève?

On parle souvent de thérapie brève, de quoi s’agit’il?

La définition de la thérapie brève est vaste et peut regrouper et intégrer plusieurs disciplines différentes. Comme son nom l’indique, elle se base sur l’atteinte rapide et durable de résultats.
 
Les thérapies brèves voient leur naissance dans les années 50 aux Etats-Unis. C’est une forme de thérapie dont l’atteinte des objectifs se fait en un nombre de séances limité. De nombreuses approches, dont l’hypnose et la méthode DECEMO (issu de l’EMDR) cadrent dans l’appellation « thérapie brève ». Généralement moins de dix séances permettent de résoudre de nombreux problèmes. La Thérapie Brève, se présente comme une possibilité d’effectuer un changement. Dans son accompagnement, le thérapeute pousse plus loin la personne afin de réaliser les changements intérieurs attendus
 
Milton Erickson est décrit comme le père de la thérapie brève, de nombreux autres ont largement contribué à son développement à l’école de Palo Alto, en Californie.
Qu'est ce que la thérapie brève?Même si la définition de la thérapie brève insiste sur la rapidité des résultats, c’est son efficacité qui lui a permis de se développer.

Qu’est ce que la thérapie brève

Objectif changement

L’objectif d’une thérapie brève est d’accompagner la personne qui consulte vers son changement, sans l’étiqueter, sans la juger, sans mettre en cause qui elle est. La personne est autonome,  exprime le souhait de progresser et dispose de ressources pour changer le cours des événements.
 
Pouvoir (vouloir) agir est le point de départ. Il y a chez la personne qui consulte le souhait de laisser émerger une possibilité qui dépasse la situation dans laquelle elle est bloquée.
La thérapie brève propose une approche alternative des troubles rencontrés. L’accent est placé sur  « la perception et la réaction de la personne ». Ce n’est pas la personne qui est visée mais le processus dans lequel il est impliqué.

La thérapie brève est fort différente des thérapies cognitives et comportementales basées sur des méthodes d’habitude et de changement d’habitudes. Elle est aussi loin des thérapies analytiques et de la psychanalyse. Elle ouvre sur une approche orientée vers la solution, plutôt que sur la compréhension de ce qui est arrivé il y a plus ou moins longtemps.

C’est une forme d’accompagnement axée sur le relationnel, au cœur de laquelle les émotions jouent un rôle discret et central.

Le symptôme, le problème, n’est pas le problème. La thérapie brève s’oriente vers la solution qui permet d’accéder au résultat souhaité de façon durable.
 
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *