La thérapie des vies antérieures

Le processus thérapeutique de régression dans  les vies antérieures s’assimile à l’accompagnement de traumatismes du passé ou de l’enfance. Au niveau « psychologique inconscient » nous avons enfoui des mémoires passées. De même, « l’âme » accumule au fil de ses incarnations des archives de ses vies passées.

La mémoire des vies antérieures garde des traces de vies passées dans son corps physique au moment de la naissance. Certaines traces d’objets qui ont provoqué notre mort provoquent parfois encore des douleurs (des somatisations).

Même quand notre mémoire active n’est plus en contact éveillée avec ces souvenirs, ceci ne signifie pas pour autant qu’elles n’ont pas d’impact sur la vie de la personne. Par exemple, des phobies, des obsessions, toutes sortes de peurs peuvent trouver leurs origines dans des vies antérieures.

Notre âme est une source alimentée de tout ce que nous avons vécu dans les vies précédentes. Bon nombre de données qui peuvent être intéressantes pour comprendre, expliquer et résoudre nos comportements.

Les vies antérieures sont une véritable façon de comprendre notre vie d’aujourd’hui et les leçons que nous avons à en tirer.

Comment se passe la régression dans les vies antérieures ?

Tout ne se retrouve pas en allant explorer les vies antérieures ou l’entre-vie. Lors d’un entretien préalable, nous prenons d’abord le temps pour évaluer s’il n’y a pas une cause autre (un traumatisme d’enfance p.ex).  Bien que les difficultés vécues dans notre enfance ou avec notre famille prennent leurs racines dans des liens karmiques et / ou dans la répétition d’un scénario d’une vie antérieure.

Je pratique ensuite une relaxation profonde puis je commence un rêve éveillé afin d’emmener la personne tranquillement vers la vie antérieure qui doit être visitée dans l’instant présent. Lorsqu’il y a une demande particulière j’invite la personne à interroger son âme sur la vie qui à besoin d’être regardée pour pouvoir avancer.

Cette régression peut ouvrir à un champ de conscience jusqu’alors inconnu qui peut paraître troublant ; c’est pourquoi, il est important que chacun suive son rythme.

Il n’est pas rare que la personne soit à la fois heureuse de toucher cette dimension d’elle‑même, car elle récupère un pan de son être, qui lui manquait et en même temps la perturbait.

En effet, la reconnexion aux vies antérieures permet souvent de comprendre des blocages ou des répétitions de notre vie actuelle qui apparaissaient jusqu’alors insolubles. Cela permet tout d’un coup de lire notre vie différemment et de mettre du sens. Néanmoins, cela peut être assez troublant de vivre dans son corps une émotion qui était enkystée depuis des siècles et de sentir dans sa chair à quel point c’est encore vivant. C’est pourquoi, je prends vraiment le temps de vérifier avec la personne où elle en est dans sa vie et dans la conscience de tout cet univers.

La résolution d’une régression en vie antérieure consiste finalement toujours à comprendre puis intégrer ce qui a été vécu. Les vies antérieures sont comme des parties de soi qui ont besoin d’être comprises pour progresser. Cela peut nécessiter plusieurs régressions pour pouvoir vraiment les accepter pleinement. Il n’est pas rare qu’il faille revisiter la même vie pour pouvoir vraiment en intégrer tous les éléments qui ont gardé une empreinte, parfois négative, dans la vie actuelle.