Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels

L’HYPNOSE, la méthode DECEMO ainsi que les soins CRANIO-SACREES, des méthodes éprouvées pour libérer les chocs émotionnels.

Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels L'HYPNOSE, la méthode DECEMO ainsi que les soins CRANIO-SACREES, des méthodes éprouvées pour libérer les chocs émotionnels.

Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels

Abus physiques, agressions, maltraitances psychiques… Ces événements violents peuvent laisser une trace durable : c’est ce que l’on appelle communément le stress post-traumatique.

Souvent en complément d’une psychothérapie, certaines techniques alternatives peuvent aider à s’en sortir. Elles permettent de recréer un sentiment de sécurité et de réappropriation de l’espace personnel.

Lors d’un traumatisme, un phénomène de dissociation est fréquemment généré. C’est un peu comme si le cerveau et le corps se mettaient en protection pour ne pas « s’associer » au vécu trop douloureux de l’évènement. Certains décrivent cette dissociation, comme si il /elles avaient vécu l’évènement sans pouvoir réagir.  D’autres parlent de la sensation d’avoir été spectateur/(trice) de ce qui leur arrivait.

Quand notre organisme se met en protection, il n’a pas pour autant effacé l’expérience douloureuse. Une souffrance psychique et/ou physique (des somatisations) peuvent rester présents (cauchemars, prise de poids, certains phénomènes tel que l’anxiété ou des phobies peuvent s’installer graduellement).

Parfois, la personne ressent un sentiment de déprime ou de démotivation face aux épreuves de la vie courante.

Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels

Lors d’un travail fait en hypnose, DECEMO et/ou cranio-sacrée, le fonctionnement de notre système de protection est invité à se dissocier de la même façon. Ces approches douces permettent de se connecter à la partie inconsciente de notre cerveau et notre corps. C’est un peu comme si on invitait la partie qui a vécu un choc émotionnel à le revisiter et à en réécrire certains passages. L’histoire reste la même mais la lecture s’en retrouve adoucie. Un peu comme si une distance s’installait face aux passages les plus marquants.

Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels

Le stress post-traumatique, c’est quoi ?

C’est un trouble psychologique qui peut apparaître à la suite d’un événement traumatisant (accident de voiture, agression…). « On qualifie le stress de “post-traumatique”, quand il y a eu un événement soudain et destructeur pour le psychisme. La personne a le sentiment que son intégrité ou sa sécurité sont menacées »,

Les symptômes principaux en sont souvent : hypersensibilité, troubles du sommeil et de l’attention, hyper-vigilance. On parle généralement de stress post-traumatique quand les symptômes perdurent depuis  plus d’un mois. Il est utile de commencer le travail thérapeutique au plus tôt pour faciliter la libération émotionelle.

Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels

Comment ça se passe ?

Quelques exemples :

Hypnose : La séance commence par un entretien afin de bien comprendre ce qui s’est produit ainsi que les attentes de la personne. Exprimer que l’on ne veut plus souffrir … peut devenir, « se sentir libéré ».  Ensuite, commence un travail dans un état hypnotique. Le praticien procède par suggestions. Sous forme d’une métaphore personnalisée, on suggère à la partie inconsciente de revisiter, de manière indirecte  le traumatisme. Cet exercice permet non seulement une désensibilisation, mais aussi « de se représenter sereinement les événements et de s’en détacher ».

DECEMO: La méthode DECEMO® est une approche multi-outils, qui agit sur les traumatismes émotionnels, les chocs et les blocages émotionnels. Pour cela, elle trouve ses sources dans l’EMDR® ainsi que dans d’autres méthodes d’accompagnement. (la théorie polyvagale, la Communication NonViolente (CNV), l’hypnose ericksonienne, la méthode TiPi….  La séance de travail comprend, mais ne se limite pas à des mouvements oculaires.

Cranio-Sacrée : Au cours de la séance, le praticien pose les mains à certains endroits sur le corps (les pieds, le sacrum (le bas du dos), le crane, …). Le corps ressent cette invitation comme une façon de se libérer de tensions emmagasinées. Un sentiment de détente profonde s’installe permettant aux mémoires enfouies de se libérer. Parfois plusieurs séances sont nécessaires.

« Les personnes qui ont subi un gros traumatisme ont tendance à rester ancrés dans les événements passésCette pratique corporelle permet de se réapproprier son corps.

Une aide efficace pour libérer les chocs émotionnels

Le stress post-traumatique, c’est quoi ? 

C’est un trouble psychologique qui peut apparaître à la suite d’un événement traumatisant (accident de voiture, agression …). « On qualifie le stress de “post-traumatique”, quand il y a eu un événement soudain et destructeur pour le psychisme. La personne a le sentiment que son intégrité ou sa sécurité sont menacées »,

Les symptômes principaux en sont souvent : hypersensibilité, troubles du sommeil et de l’attention, hypervigilance. On parle généralement de stress post-traumatique quand les symptômes perdurent depuis  plus d’un mois. Il est utile de commencer le travail thérapeutique au plus tôt pour faciliter la libération émotionnelle.

Pour toute information ou pour prendre rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

J’aime beaucoup les travaux de Ernest Rossi. Entre-autres, sa théorie sur le chaos qui permet de s’affranchir de l’emprisonnement dans ce qui semble être.

Ernest Lawrence Rossi est un psychothérapeute américain. Né en 1933, il a décroché un doctorat en psychologie. Il commence à pratiquer la psychologie en 1962, avec Jung pour principale influence. La majorité de ses travaux concernent l’hypnose Ericksonienne. A la fois praticien en hypnose et docteur en neuroscience, il cherche à démontrer le lien entre ces deux domaines et à réunir le corps et l’esprit.

Dans son livre, « Du symptôme à la lumière », Ernest Rossi, élève et observateur du travail de Erickson, décrit le fonctionnement cérébral comme un ensemble chaotique, un état de l’esprit. Rien n’est vrai, tout est interprétation…

Le chaos représente le plus grand défi pour l’esprit.

Puisque tout n’est qu’apparence... Comment s’en affranchir ?

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

Les travaux de Rossi portent sur les implications psychobiologiques de l’hypnose.

S’inspirant de plusieurs prix Nobel de médecine, dont les travaux portent notamment sur la biologie et la génétique, ses recherches laissent supposer de possibles actions de l’hypnose sur notre ADN.

La théorie du chaos occupe une place centrale dans ses travaux. C’est du chaos que peut émerger  une nouvelle dynamique psychologique.

Le chaos est à percevoir comme de petites « explosions cérébrales internes » permettant une réorientation des possibilités. Tout cycle d’évolution génère de nouvelles connexions.

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

Rossi a développé une façon de travailler en hypnose fort épurée, ou l’état d’hypnose vient rencontrer un travail en psychomotricité (créant les liens entre corps et cerveau).

Lors de nos premiers apprentissages intra-utérins, le mouvement généré est la base d’un enregistrement dans le cerveau. C’est donc le corps qui apprend au cerveau et non l’inverse.

En associant l’hypnose à un certain travail corporel, cela peut former une base d’apprentissages nouveaux, tel que de réorientations ou évolutions dans les symptômes. La réorientation ce serait un peu comme proposer un « autre mode d’expression» au cerveau.

En pratiquant l’hypnose selon la « méthode de Rossi », c’est un peu comme si une invitation était lancée au cerveau à explorer des états physiques (parfois en lien avec des états émotionnels) pour que de nouvelles solutions se créent et s’intègrent naturellement à la personne.

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

J’intègre fréquemment l’hypnose lors de séances en cranio-sacrée biodynamique, je me suis aperçu que ça en augmentait l’efficacité et la rapidité.

L’état de transe invite à revisiter le lien entretenu avec un symptôme.

Lors des séances mixtes (intégrant le cranio-sacrée), différents rythmes sont activés. Ce sont comme des ouvertures vers des espaces de réparation.

Ce sont des accès ou votre système (corps et esprit) retrouve son potentiel de régénération. Ceci est en plein dans l’esprit de ce que décrit Ernest Rossi dans son ouvrage. Des ces états, votre corps sera amené à focaliser ses capacités de régénération vers des zones spécifiques de ressources.

Et c'est là que le Corps et esprit, tel un tube digestif émotionnel réapprennent à transformer un symptôme nocif en une expérience digeste.

Thierry

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Le corps qui s’exprime.QUELS SONT LES MOTIFS LES PLUS FRÉQUENTS EN CONSULTATION ?

Une douleur est qualifiée de psychosomatique quand elle est influencée ou provoquée par des facteurs psychologiques. La douleur se révèle soudainement ou s’installe et se développe comme un personnage qui s’incruste sans jamais avoir été invité. On parle dans ce cas de transferts d’un trouble psychique vers un trouble somatique (le corps s’exprime à la place de l’esprit). Il s’agit souvent de symptômes physiques (souvent d’ordre digestif) comme des douleurs abdominales, des nausées, ou encore des douleurs articulaires ou musculaires, de la fatigue.

L’hypnose est une thérapie brève :

Les personnes qui consultent en hypnose, s’attendent à des modifications quasi-instantanées. L’hypnose permet d’apporter des solutions en quelques séances (parfois même en une seule). Peut-on cependant généraliser et s’attendre à un miracle aussi rapide dans tous les cas ?

  • Certains accidents de parcours génèrent un symptôme. Les allergies, les phobies, les compulsions (tabac, nourriture, ongles rongés, énurésie, etc.)… s’accompagnent avec une grande efficacité en Hypnose. Généralement quelques séances suffisent et pour ceux-ci, l’hypnose est une thérapie brève.
  • Face à une agression, une peur, …, notre fonctionnement inconscient induit une façon de réagir qui lui semble être la plus adéquate « pour nous protéger ». Parfois la protection, mise en place, n’est pas confortable ou inadaptée. On pourrait comparer avec : « la conduite d’un véhicule en appuyant sur le frein de façon continue … ». L’intention de l’inconscient est bonne, mais dans la réalité de tous les jours, le fonctionnement mis en place, n’est pas adéquat. Pour ces situations où notre fonctionnement n’est pas adapté, l’hypnose permet de rentrer en contact avec l’inconscient. L’hypnothérapeute lui indiquera d’autres possibilités de fonctionner qui correspondent à votre souhait. Parfois plusieurs pistes sont proposées pour que votre inconscient puisse choisir la plus adaptée pour votre nouvelle vie.

N’ayez crainte, l’hypnothérapeute ne vous imposera jamais sa vision des choses. Lors d’un entretien préalable, ce sont vos souhaits et votre demande qui sont au centre du travail.

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Somatisation

  • Certains problèmes entraînent une incapacité profonde au changement. Bien que d’un point de vue physiologique, tout fonctionne « bien », le corps exprime une douleur continue. L’accompagnement thérapeutique dans ce cadre, relève de la rééducation du fonctionnement inconscient. L’accompagnement du thérapeute servira à vous faire découvrir puis intégrer un fonctionnement inconscient menant à une vie heureuse et en pleine santé.
  • Un changement de ce type ne se fait pas en quelques séances. Il s’agit de procéder par petites victoires pour que vous preniez conscience et confiance lors de chaque obstacle franchi. Ressentir et accepter la relaxation de la transe hypnotique est déjà une victoire en soi. Elle confirme que l’inconscient est prêt à écouter une autre façon de procéder. Les différentes étapes rassurent sur sa propre capacité à changer (en mesurant le progrès). Finalement le chemin qui semblait long est un parcours de victoires d’étape et de redécouvertes d’un bonheur et d’un équilibre de vie trouvé.

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Combien de séances ?

Définir le nombre de séances pour se reconstruire n’est jamais aisé. Une discussion préalable permet bien souvent de mieux comprendre l’origine « probable » de votre demande.

Là où quelques séances (de 2 à 3) peuvent être suffisantes pour une phobie de la voiture,  (et souvent déjà après la première séance, une nette progression est constatée)… les problèmes ayant des origines plus complexes (avec parfois des modèles éducatifs et des croyances ancrées), c’est un peu comme déconstruire et reconstruire une maison. Pendant ce parcours, le thérapeute, offre son aide et guide vers les changements. Ce sont parfois des mois de travail intense qui mènent vers une renaissance complète.

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Conclusions

L’hypnothérapie ne réalise pas de miracles. De nombreux problèmes peuvent être accompagnés par l’hypnose et notre cerveau regorge de possibilités pour stimuler une guérison et se régénérer. Cependant, tout ne se traite pas en hypnose et l’hypnose n’opère pas en quelques secondes. Il faut faire la part des choses entre l’hypnose de spectacle avec ses mises en scène et sa sélection de cobayes triés sur le volet et l’accompagnement de personnes en souffrance.

Dans certains cas, il peut être intéressant de se former à l’auto-hypnose pour avoir des outils pour traverser des moments difficiles ou se ressourcer. L’hypnothérapie peut également apporter une aide lors du traitement de maladies graves et pour offrir à la personne un soutien psycho-thérapeutique ou de relaxation, accalmie des symptômes.

L’hypnothérapie ne remplace d’aucune façon un traitement médical. Consultez toujours votre médecin avant et suivez son traitement.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter.

thierry.moens@hicnunc.org -  07.60.23.62.62

17 Avenue Jean Jaurès à 30900 Nîmes