Thérapie Cranio-Sacrée Biodynamique

Comment fonctionne la Thérapie Cranio-Sacrée Biodynamique (TCSB)?

Le point de départ de toute modification, c’est la vitalité d’un système. La TCSB révèle cette force de vie à l’œuvre dans le corps humain. Elle permet à l’être de retrouver ce qu’il a de plus précieux, la santé et le bien-être.

Que-est ce que la Thérapie Cranio-Sacrée Biodynamique TCSB?

Cette pratique trouve son origine dans l’ostéopathie, grâce à Dc Sutherland (USA 1873 – 1954), chercheur sur la mobilité́ et la motilité́ des os du crâne et des flux dans le corps.

La méthode biodynamique est une approche d’écoute. Elle est non-interventionniste (pas de manipulation du corps). Le thérapeute adopte une position neutre. Il crée un environnement propice qui mène à un espace de détente profond, le corps accède ainsi à ses ressources de réparation.

Dans quel cas faire une séance TCSB ?

Les difficultés de la vie, que ce soit dans le privé ou au travail peuvent générer des traumatismes, du stress, des troubles émotionnels. Certains sont issus d’un choc émotionnel ou évoluent insidieusement vers un déséquilibre générateur de « mal-être« . Dans ma pratique au cabinet, je propose fréquemment un travail ou hypnose, DECEMO et TCSB s’alternent au fil des séances.

La thérapie cranio-sacrée est une aide précieuse dans la récupération de tout type de traumatisme, tel un accident, une blessure ou une intervention chirurgicale. Elle offre un complément parfait à d’autres formes d’accompagnement (médecine conventionnelle ou aide psychique). Comme le contact utilisé est doux, il peut être appliqué alors que d’autres interventions plus directes sont parfois trop invasives. La douceur de l’approche et la connexion subtile est également fort appréciée par la mère et le bébé pendant la grossesse.

La thérapie cranio-sacrée est particulièrement indiquée pour toutes les personnes aux prises avec des troubles du système nerveux, souffrant de douleurs chroniques, de syndrome de stress post-traumatique ou qui cherchent à mieux gérer le stress de la vie quotidienne.

Une grande amélioration de la qualité du sommeil, une meilleure digestion, un plus grand calme intérieur sont des effets régulièrement mentionnés.

Inutile de souligner que l’approche TCSB est un merveilleux chemin de reconnexion spirituelle.  Le corps et l’esprit se retrouvent détachés des préoccupations du quotidien pour évoluer vers des liens profonds de l’être.

Comment se passe une séance TCSB ?

Une séance dure +/- 1h30 et se reçoit habillé sur table de massage. Un entretien préalable permet de mieux comprendre l’origine de la demande.

Lors du travail fait en TCSB, la qualité du toucher léger permet d’écouter le système de la personne. Le praticien TCSB, crée alors un espace permettant une recalibration de divers rythmes, qui aident au retour vers le bien-être et l’équilibre.

S’en suivent une profonde relaxation, parfois accompagnée de légères sensations physiques comme des scintillements /picotements dans les doigts et pieds (ou d’autres parties du corps), de la chaleur, des pulsations et des mouvements, autant de sensations qui sont des signes d’un retour à un nouvel équilibre et au bien-être.
Le corps et l’esprit plongent dans une détente profonde. C’est comme se retrouver avec soi-même dans un état de plénitude. Chaque partie composante de l’être (c’est une approche globale) peut dans cet espace trouver la résolution de souffrances physiques et psychiques quelle qu’en soit l’origine (stress ou tension). L’écoute et l’accompagnement des rythmes animant le corps permet de libérer les traumatismes. Le corps retrouve alors toutes ses potentialités d’expression, grâce a son principe d’homéostasie.

Le travail invite le système à une immersion dans un espace de bien-être qui permet de retrouver équilibre et santé. Les personnes vivent une détente très profonde qui permet une libération des tensions vécues et des traumatismes piégés dans le corps.

Pour qui ?

Parce-que l’approche est non-interventionniste (il n’y a pas de manipulations et le travail ne se fait que sur base des ressources de l’individu), le travail en cranio-sacrée biodynamique (TCSB) est indiquée pour les personnes de tous âges, hommes, femmes, enfants.

La TCSB est un complément à la médecine traditionnelle.

Se libérer de mémoires traumatiques.

La voie de la transe

La transe, c’est se transformer, se transcender.

C’est un état d’équilibre subtil qui mène à une sensation de complétude que la raison ne peut comprendre…

Chaque transe connait son visage unique. Partir en transe pour voyager, pour accueillir des enseignements. Pour se révéler à soi-même. Avant tout, c’est un fabuleux outil pour se libérer de ses croyances qui pensent que pour vivre, il faut recevoir une validation de l’Autre.

L’état de transe se vit comme une libération des tensions internes. Elle invite à générer une confrontation des modèles du mental sur le pourquoi et le comment.

L’expérience est unique et peut se comparer à un moment suspendu. Comme si le corps et l’esprit communiaient unis au tout. Les tambours de la vie entrent dans le décor, les éléments s’y associent parfois

L’état normal de l’être, est un état de joie. Quand celle-ci a disparue au profit de croyances limitantes, la vie se renferme sur un ensemble terne.

Lorsque les épreuves ont crée des brèches dans l’état d’origine, redevenir « comme avant » devient une renaissance pour se libérer des mémoires traumatiques. C’est un retour à « comme après ».

La vie est un cycle dans laquelle – vie – mort – vie (= renaissance) se succèdent pour retrouver ses origines et son essence profonde.

Comment

La recette est simple. Il suffit de lâcher prise. C’est dans la libération du mental que réside la possibilité d’accéder aux ressources profondes est cette clef qui délivre du mental.

En conjuguant la transe (hypnose) avec un travail corporel (cranio-sacrée bio-dynamique) ou le massage, l’activation du système parasympathique vient en aide pour libérer les traumatismes enfouis du « moi ».

Les pratiques aidantes, thérapie cranio-sacrée bio-dynamique, la transe, sont activées pour inviter les mémoires psychosomatiques et les émotions enfouies à se dénouer.

 

Thierry Moens

www.hicnunc.org

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

J’aime beaucoup les travaux de Ernest Rossi. Entre-autres, sa théorie sur le chaos qui permet de s’affranchir de l’emprisonnement dans ce qui semble être.

Ernest Lawrence Rossi est un psychothérapeute américain. Né en 1933, il a décroché un doctorat en psychologie. Il commence à pratiquer la psychologie en 1962, avec Jung pour principale influence. La majorité de ses travaux concernent l’hypnose Ericksonienne. A la fois praticien en hypnose et docteur en neuroscience, il cherche à démontrer le lien entre ces deux domaines et à réunir le corps et l’esprit.

Dans son livre, « Du symptôme à la lumière », Ernest Rossi, élève et observateur du travail de Erickson, décrit le fonctionnement cérébral comme un ensemble chaotique, un état de l’esprit. Rien n’est vrai, tout est interprétation…

Le chaos représente le plus grand défi pour l’esprit.

Puisque tout n’est qu’apparence... Comment s’en affranchir ?

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

Les travaux de Rossi portent sur les implications psychobiologiques de l’hypnose.

S’inspirant de plusieurs prix Nobel de médecine, dont les travaux portent notamment sur la biologie et la génétique, ses recherches laissent supposer de possibles actions de l’hypnose sur notre ADN.

La théorie du chaos occupe une place centrale dans ses travaux. C’est du chaos que peut émerger  une nouvelle dynamique psychologique.

Le chaos est à percevoir comme de petites « explosions cérébrales internes » permettant une réorientation des possibilités. Tout cycle d’évolution génère de nouvelles connexions.

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

Rossi a développé une façon de travailler en hypnose fort épurée, ou l’état d’hypnose vient rencontrer un travail en psychomotricité (créant les liens entre corps et cerveau).

Lors de nos premiers apprentissages intra-utérins, le mouvement généré est la base d’un enregistrement dans le cerveau. C’est donc le corps qui apprend au cerveau et non l’inverse.

En associant l’hypnose à un certain travail corporel, cela peut former une base d’apprentissages nouveaux, tel que de réorientations ou évolutions dans les symptômes. La réorientation ce serait un peu comme proposer un « autre mode d’expression» au cerveau.

En pratiquant l’hypnose selon la « méthode de Rossi », c’est un peu comme si une invitation était lancée au cerveau à explorer des états physiques (parfois en lien avec des états émotionnels) pour que de nouvelles solutions se créent et s’intègrent naturellement à la personne.

Corps et esprit, un tube digestif émotionnel.

J’intègre fréquemment l’hypnose lors de séances en cranio-sacrée biodynamique, je me suis aperçu que ça en augmentait l’efficacité et la rapidité.

L’état de transe invite à revisiter le lien entretenu avec un symptôme.

Lors des séances mixtes (intégrant le cranio-sacrée), différents rythmes sont activés. Ce sont comme des ouvertures vers des espaces de réparation.

Ce sont des accès ou votre système (corps et esprit) retrouve son potentiel de régénération. Ceci est en plein dans l’esprit de ce que décrit Ernest Rossi dans son ouvrage. Des ces états, votre corps sera amené à focaliser ses capacités de régénération vers des zones spécifiques de ressources.

Et c'est là que le Corps et esprit, tel un tube digestif émotionnel réapprennent à transformer un symptôme nocif en une expérience digeste.

Thierry


Hypnose : Des solutions nouvelles pour un problème ancien

Une question qui revient souvent….qu’est ce que l’hypnose ?

Ci-dessous quelques éléments de réponse…

L’hypnose c’est d’abord un état. Combiné à une approche thérapeutique, elle devient une méthode qui aide à se libérer de certains troubles (l’hypnothérapie).

Notre cerveau accède spontanément (plusieurs fois par jour) à cet état. Lors de cycles circadiens (à peu près toutes les 90 minutes) notre cerveau a accès à des temps de « régénération » pour retraiter des informations.

Ce sont ces moments d’absences, quand on est « dans sa bulle ». Quand nous sommes focalisés sur un objet, absorbés par un livre. Certains instants de rêvasseries, ou le regard perdu dans un paysage, vous échappez pendant quelques instants au monde qui vous entoure.. Ce sont de la même façon parfois, des instants d’hyper-concentration,  lors d’études ou dans un processus de création….

L’hypnose est un état de dissociation (nos parts conscientes et inconscientes fonctionnement en même temps tout en faisant des choses différentes).
Les enfants le pratiquent facilement dans leurs jeux, en s’inventant des histoires et des personnages qui leurs semblent, durant un instant, réelles.

Hypnose : Des solutions nouvelles pour un problème ancien

L’hypnose, c’est un peu comme gravir les marches avec cette aisance déconcertante du « déjà connu ».

Hypnose : Des solutions nouvelles pour un problème ancien

Dans cet état vous avez accès à plus de contenu psychologique, plus d’émotions, de sensations, de souvenirs, etc. Le travail en hypnose permet un travail plus introspectif et donc plus profond sur des problématiques que dans un état dit « normal ». C’est un accès à des ressources inconscientes.

C’est un peu comme si une part de vous (une mémoire profonde qui vous connait vraiment bien) vient à votre aide pour vous aider à trouver de nouvelles solutions à un problème ancien.

Chaque individu réagit différemment à l’hypnose. Les voies d’accès sont celles de nos sens, certains sont plus visuels, kinesthésiques, auditifs, etc. Voire un mélange de tout cela. Certaines personnes se concentrent sur les odeurs, d’autres sur les sons, d’autres sur les contacts humains, d’autres sur la nature, etc…

Lors d’une séance d’hypnose, mon travail consiste à vous aider à trouver votre état d’hypnose. Comme nous sommes tous différents, chacun a sa façon particulière d’entrer en hypnose..

L’invitation de vous installer confortablement dans un fauteuil et à fixer votre attention sur des sons que vous entendez  ou sur des objets que vous percevez peut déjà être une façon simple et très performante.

Une fois l’état d’hypnose installé, nous pouvons travailler ensemble sur vos problématiques (par ex : certaines phobies, la confiance en soi, etc.).

Je pratique l’hypnose ainsi que d’autres disciplines depuis plusieurs années à Nîmes (Gard). L’accompagnement dans ce travail psychocorporel vise à libérer des blocages, qui trouvent toujours leurs origines dans des troubles émotionnels.

Pour plus de renseignements : Contactez-moi

Thierry Moens

 

HYPNOSE SPIRITUELLE – TÉMOIGNAGE D’UNE PSYCHANALYSTE

Valeur thérapeutique de l’hypnose spirituelle

L’hypnose spirituelle (régression dans les vies antérieures et dans l’entre-vie) offre-t’elle une réelle valeur thérapeutique? Dans ma pratique au quotidien, je me rends compte des compréhensions qui s’installent lors de telles séances. Que l’on adhère pleinement à l’idée de la réincarnation ou pas, les personnes ayant fait cette expérience en sortent à chaque fois avec des perceptions et des intégrations qui permettent de faire un bond dans le travail de développement personnel qui est le leur.

Entrevue avec Isabelle Edeline

Ci-dessous, le lien de l’entrevue entre Isabelle Edeline, psychanalyste reconnue de la région de La Rochelle et Jean-Charles Chabot (Président-fondateur de l’Institut international d’hypnose spirituelle (institut-iihs.com) . Elle y relève ses expériences avec les personnes qu’elle accompagne au sein de sa pratique. Ayant suivi le même cursus en hypnose spirituelle qu’Isabelle, je ne peux que confirmer ses expériences et sa vision de ceci.

Entrevue avec Isabelle Edeline

Au Etats-Unis, l’intégration de la dimension spirituelle dans les processus thérapeutiques est reconnue depuis plusieurs années grâce aux travaux de plusieurs psys, entre autres du psychiatre Dr Brian Weiss, du psychologue Dr Michael Newton ou du psychologue Dr Allan Botkin. En France, le monde médical s’intéresse de plus en plus à ce phénomène. De nombreux médecins, psychiatres et psychologues attachent une valeur toute particulière et valident l’idée d’une dimension au-delà de la présence physique.

HYPNOSE SPIRITUELLE – TÉMOIGNAGE D’UNE PSYCHANALISTE

Des recherches en Neurosciences:

Le Dr. Mario Beauregard est chercheur en neurosciences aux départements de Psychologie et de Radiologie de l’Université de Montréal. Il est titulaire d’un doctorat en neurosciences, il est aussi membre du Centre de recherche en Sciences Neurologiques – CRSN et du Centre de Neuropsychologie et Cognition – CERNEC de l’Université de Montréal. Mario Beauregard est l’un des rares chercheurs qui utilise des méthodes rigoureusement scientifiques pour mieux comprendre les liens entre la spiritualité, le corps et les émotions. Comme le Dr Beauregard le mentionne, la spiritualité est une composante importante dans tout type de guérison.

J’espère que cette entrevue vous apportera quelques éléments  de réponse additionnels dans votre souhait de découvrir l’hypnose spirituelle .

Consultez également d’autres pages sur ce site : https://hicnunc.org/hypnose-spirituelle/

Voyage initiatique, néo-chamanisme et pratiques de
développement personnel.

Dans le désert du Ch’Gaga Marocain : du 6 au 12 novembre ’18

 

Un décor et des ateliers :

Dans le désert du Ch’Gaga MarocainUn voyage initiatique croisant le néo-chamanisme et la méditation, la régression dans les vies antérieures et des voyages au tambour. Un décor ou l’immensité du désert vient interpeller et nourrir au plus profond. Certains prétendent que le rien est le point de départ pour tout.

Se trouver ou se re-trouver dans le désert.
Un ensemble d’activités et un espace infini. Des séances collectives ainsi que des temps d’échange individuels vous seront proposées pendant ce séjour pour vous permettre d’être accompagné sur votre chemin de développement personnel et spirituel.

Voyage initiatique, néo-chamanisme et pratiques de
développement personnel.

Des ateliers, des échanges, des pratiques corporelles pour des retrouvailles
intérieures, le silence, la régénération et la paix.

  • Rituels chamaniques (voyage au tambour, rituel ancestral du tabac) :
    – Des voyages au tambour avec l’esprit du tabac; nous irons à la rencontre de notre animal totem, de nos guides et de nos mémoires.
  • Découverte de l’auto-hypnose et découverte des possibilités qu’offre la transe.
  • Hypnose de régression dans les vies antérieures et dans l’entre-vie.
  • Des pratiques méditatives guidées : assise, respiration, méditation contemplative, exercices de santé,méditation en mouvement.»
    – Soins énergétiques
  • A travers des méditations dynamiques d’Osho, des ateliers d’inspirations tantrique et chamanique,
    …. Et d’autres selon les inspirations et à la demande du groupe
  • Le développement de l’esprit se forge dans un espace loin du stress. C’est alors qu’on peut voir et agir sur sa vie. Lors de ce voyage, nous vous proposons notre expérience de thérapeute et d’animateur d’ateliers en développement personnel.

    « Dans le désert Marocain, vous découvrirez l’immensité du vide qui nourrit et permet l’ouverture du cœur. »

Pourquoi faire un voyage initiatique ?

Les raisons peuvent être nombreuses. Un voyage initiatique a une dimension spirituelle. Par certains aspects, voyager a souvent une part mystique. C’est là une autre dimension que peut prendre un voyage initiatique. Pour certains, ce voyage ouvre à la découverte de ce qu’ils souhaitent faire de leur vie. Ou du moins la direction à lui donner. D’autres, s’y trouvent ou se retrouvent.

Développement personnel et plus ?

Le voyage initiatique est-il un levier de développement personnel ? Sans doute. Il favorise la connaissance et le dépassement de soi. Il permet de faire des choix, d’y voir plus clair dans sa vie.

Accompagnateurs :

Bruno MARTIN-PERIDIERBruno MARTIN-PERIDIER : Médecin spécialisé en ostéopathie, hypnose et thérapie brève, écrivain
(auteur du livre ‘du docteur à l’homme médecine, itinéraire d’un médecin gâté’). Conférencier,
animateur, a été initié au tantra et au chamanisme (à travers les plantes amazoniennes et
africaines et le tambour) depuis 1999. Tout cela sera proposé et adapté en fonction du processus
évolutif de chacun et du groupe, dans le respect et la bienveillance.

 

 

Jocelyne BarbierJocelyne Barbier : Infirmière de profession axée sur la relation d’aide. Mes outils: la
relaxation, la sophrologie, la méditation et le toucher thérapeutique. Le passage par le
corps me semble essentiel et les différents massages m’ont amené au soin enelph. Il
conduit à une paix intérieure tout en permettant au corps de libérer son potentiel d’autoguérison.
Il se pratique sur le dos avec de l’huile.

 

 

Thierry MoensThierry Moens : Praticien en thérapies brèves, hypnose et hypnose spirituelle. Praticien en
désensibilisation de chocs émotionnels. Enseignant et praticien Reiki. Animateur d’ateliers en
développement personnel.
Avec un véritable intérêt pour l’être humain et l’accompagnement dans le développement
personnel.

 

 

En collaboration et organisé par Colombus Voyages à Nîmes : http://www.colombusvoyages.com/

Les modalités d’inscriptions, les détails, tout ce qu’il vous faut pour vous inscrire : LE PROGRAMME

Pour réserver, contactez Marie chez Columbus voyage au 04 66 04 70 05

Qu’est ce que la thérapie brève?

On parle souvent de thérapie brève, de quoi s’agit’il?

La définition de la thérapie brève est vaste et peut regrouper et intégrer plusieurs disciplines différentes. Comme son nom l’indique, elle se base sur l’atteinte rapide et durable de résultats.
 
Les thérapies brèves voient leur naissance dans les années 50 aux Etats-Unis. C’est une forme de thérapie dont l’atteinte des objectifs se fait en un nombre de séances limité. De nombreuses approches, dont l’hypnose et la méthode DECEMO (issu de l’EMDR) cadrent dans l’appellation « thérapie brève ». Généralement moins de dix séances permettent de résoudre de nombreux problèmes. La Thérapie Brève, se présente comme une possibilité d’effectuer un changement. Dans son accompagnement, le thérapeute pousse plus loin la personne afin de réaliser les changements intérieurs attendus
 
Milton Erickson est décrit comme le père de la thérapie brève, de nombreux autres ont largement contribué à son développement à l’école de Palo Alto, en Californie.
Qu'est ce que la thérapie brève?Même si la définition de la thérapie brève insiste sur la rapidité des résultats, c’est son efficacité qui lui a permis de se développer.

Qu’est ce que la thérapie brève

Objectif changement

L’objectif d’une thérapie brève est d’accompagner la personne qui consulte vers son changement, sans l’étiqueter, sans la juger, sans mettre en cause qui elle est. La personne est autonome,  exprime le souhait de progresser et dispose de ressources pour changer le cours des événements.
 
Pouvoir (vouloir) agir est le point de départ. Il y a chez la personne qui consulte le souhait de laisser émerger une possibilité qui dépasse la situation dans laquelle elle est bloquée.
La thérapie brève propose une approche alternative des troubles rencontrés. L’accent est placé sur  « la perception et la réaction de la personne ». Ce n’est pas la personne qui est visée mais le processus dans lequel il est impliqué.

La thérapie brève est fort différente des thérapies cognitives et comportementales basées sur des méthodes d’habitude et de changement d’habitudes. Elle est aussi loin des thérapies analytiques et de la psychanalyse. Elle ouvre sur une approche orientée vers la solution, plutôt que sur la compréhension de ce qui est arrivé il y a plus ou moins longtemps.

C’est une forme d’accompagnement axée sur le relationnel, au cœur de laquelle les émotions jouent un rôle discret et central.

Le symptôme, le problème, n’est pas le problème. La thérapie brève s’oriente vers la solution qui permet d’accéder au résultat souhaité de façon durable.
 

Hypnose et développement personnel.

Parler d’hypnose et l’associer au développement personnel?

Nombreux sont ceux qui connaissent l’hypnose ou l’hypnothérapie dans une approche de soin ou d’aide thérapeutique. On consulte un thérapeute ou un accompagnateur pour se libérer d’un traumatisme, d’une addiction….

Se libérer, n’est-ce pas se développer autrement ?

Hypnose et développement personnel.

Lors du travail en cabinet, quand j’invite le client à se projeter dans une solution souhaitée, j’aime leur poser des questions du type :
– « et si ce n’était pas comme c’est maintenant, ce serait comment ? »
– « et si il n’y avait rien du tout et que tout était possible, … que feriez-vous ? ».
Une question qui est en fait plus une invitation à voyager dans leur potentiel qu’à partir sur des réflexions mentales compliquées.
Dans la réponse, souvent précédée d’un soupir rêveur viennent des bribes de réactions : « ah mais ce serait comme une libération, si il n’y avait pas ceci il y aurait …. » et surgissent ensuite une multitude de rêves et de possibilités pas encore réalisés.
Une partie de nous sait fichtrement bien ce qu’elle souhaite, cependant, le chemin semble interdit ou tellement difficile. Que l’on parle de douleurs physiques ou de souffrance psychique, une partie de nous sait souvent tellement bien ce qu’elle veut au plus profond d’elle-même. De même, quand il s’agit de réaliser un projet, votre projet, on a parfois l’impression que le rêve est interdit et qu’il s’agit de braver ses interdits.

Et si se développer, c’était avant tout se réaliser dans ce que nous avons toujours voulu être ?

Hypnose et développement personnel.

Celui qui n’avance pas, observe son immobilité et prend pleinement la mesure de l’incapacité qu’il a de se mettre en route. C’est un peu comme si une partie de vous n’était que l’observateur de sa vie et restait figé sans pouvoir se déplacer.
Ne plus bouger, c’est le constat d’une réalité statique. Les gens parlent d’eux en se décrivant et en y associant tous leurs symptômes. Je suis insomniaque, j’ai une addiction à …, je souffre de, …,
Dans le descriptif que nous faisons de nous-mêmes, nous devenons la partie qui est en souffrance ou en manque d’épanouissement et la vivons donc au quotidien.

Hypnose et développement personnel.

L’approche en hypnose offre cette possibilité de dépasser tout ce que nous croyons être ou pensons devoir être, pour devenir ce qui sommeille en nous.
Du coup la question qui libère « et si ce n’était pas comme c’est maintenant, ce serait comment ? » fait office d’ouverture de toutes les possibilités.
C’est là que le développement personnel prend toute son ampleur. Si tout ce à quoi je m’identifie, depuis tout ce temps, n’est plus, … tout devient possible.
Le développement personnel en hypnose, n’est pas une façon de se couper de la réalité de la vie de tous les jours. Cela ne veut pas dire, tout lâcher et ne plus rien avoir, c’est plutôt faire le tri de tout ce que nous sommes en développant ce qui existe en nous.
L’hypnose, c’est comme se reconnecter à toutes ses possibilités pour activer l’expansion de soi et être à sa juste place. Les circuits neuronaux se trouvent stimulés, les connexions des synapses se créent ou se renforcent et tout votre être évolue.
Le cerveau possède environ cent milliards de neurones, qui forment chacun, en moyenne, environ 7’000 connections synaptiques avec d’autres neurones.
Ce nombre est gigantesque, et le développement personnel qui en ressort est immense.
La réalisation de projets, qui semblaient impossibles hier, devient tout d’un coup accessible

L’hypnose s’est faire le tri en soi ?

L’hypnose n’est pas une façon de créer l’amnésie des souvenirs, elle sert d’avantage à comprendre les enseignements de chaque expérience pour progresser tout en suivant le fil rouge de la vie.
Le fil rouge de la vie, ce serait comme faire toutes ces choses que nous faisons au quotidien en étant pleinement présent et joyeux de les vivre. L’hypnose vous permet de découvrir la partie éternelle de vous.

Note : Si vous souhaitez travailler à votre développement personnel, réfléchissez bien à vos objectifs et aux changements que vous voulez apporter dans votre vie. Quand l’intention est claire, vous en profitez encore plus. Votre intention peut être d’avoir une vision claire de l’avenir que vous voulez vivre, ça peut être d’obtenir des réponses, de vous libérer d’émotions ou d’idées qui ne vous servent pas, etc.

Thierry Moens
HIC & NUNC Nîmes
thierry.moens@hicnunc.org
07.60.23.62.62

Des thérapies brèves orientées bonheur.

Hypnose et DECEMO (issu de l’EMDR), le bonheur, un apprentissage ?

Lors de consultations, nombreuses sont les personnes qui formulent leur objectif par une phrase courte « je veux aller bien ». Ces quatre mots d’une simplicité inouïe, sont une autre façon de définir l’atteinte souhaitée du bonheur.

Le bonheur, c’est cet état « ou on va bien » sans se poser trop de questions… C’est un état normal.

Et pourtant, certains ne parviennent pas à atteindre cette façon d’être.

En observant ce qui les entoure, c’est comme si un voile filtrant se dressait empêchant la lumière de percer. Le monde est terne ou on a l’impression de ne pas en faire partie.

Hypnose et DECEMO (issu de l’EMDR), le bonheur, un apprentissage ?

Les émotions et les perceptions

Certaines émotions sont comme des voiles qui empêchent le bonheur de percer. Du coup, quand le voile se dresse, c’est comme si notre état émotionnel ne nous appartenait pas. Nous subissons nos émotions négatives et elles prennent possession de nos journées. Au plus les journées se suivent, au plus ces tendances s’installent et se développent et nous devenons ce que nous vivons. Les gens disent ensuite d’eux-mêmes  qu’ils sont : « pessimiste, mélancolique, triste, peureux, craintif». L’immuable s’installe avec l’acceptation de vivre coupé de nos sensations et émotions agréables.

Hypnose et DECEMO (issu de l’EMDR), le bonheur, un apprentissage ?

Peut-on éduquer le cerveau au bonheur ?

Sans vouloir trop simplifier et prétendre que tout est une question de choix … conscient, la connaissance actuelle du cerveau permet de dire que se conditionner au bonheur et s’épanouir dans nos émotions agréables est comme une éducation.

Les thérapies brèves dont font partie l’hypnose et la méthode DECEMO permettent de lever le voile pour libérer nos perceptions et retrouver nos émotions. C’est d’abord un choix réel de prendre son changement en main puis cela devient un art de vivre, un moyen d’abandonner les préjugés pour partir à la découverte de soi.  Etre heureux, c’est être pleinement conscient et en accord avec les choix que nous faisons.

Hypnose et DECEMO (issu de l’EMDR), le bonheur, un apprentissage ?

Le bonheur serait donc aussi simple que de reconnaître nos ressentis et développer la possibilité d’évoluer vers ce qui nous plaît ?

Et si nous (ré)-éduquions notre potentiel à « être » heureux ?

Thierry Moens, hypnothérapeute et praticien DECEMO à Nîmes

07.60.23.62.62 - thierry.moens@hicnunc.org - https://www.hicnunc.org

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Le corps qui s’exprime.QUELS SONT LES MOTIFS LES PLUS FRÉQUENTS EN CONSULTATION ?

Une douleur est qualifiée de psychosomatique quand elle est influencée ou provoquée par des facteurs psychologiques. La douleur se révèle soudainement ou s’installe et se développe comme un personnage qui s’incruste sans jamais avoir été invité. On parle dans ce cas de transferts d’un trouble psychique vers un trouble somatique (le corps s’exprime à la place de l’esprit). Il s’agit souvent de symptômes physiques (souvent d’ordre digestif) comme des douleurs abdominales, des nausées, ou encore des douleurs articulaires ou musculaires, de la fatigue.

L’hypnose est une thérapie brève :

Les personnes qui consultent en hypnose, s’attendent à des modifications quasi-instantanées. L’hypnose permet d’apporter des solutions en quelques séances (parfois même en une seule). Peut-on cependant généraliser et s’attendre à un miracle aussi rapide dans tous les cas ?

  • Certains accidents de parcours génèrent un symptôme. Les allergies, les phobies, les compulsions (tabac, nourriture, ongles rongés, énurésie, etc.)… s’accompagnent avec une grande efficacité en Hypnose. Généralement quelques séances suffisent et pour ceux-ci, l’hypnose est une thérapie brève.
  • Face à une agression, une peur, …, notre fonctionnement inconscient induit une façon de réagir qui lui semble être la plus adéquate « pour nous protéger ». Parfois la protection, mise en place, n’est pas confortable ou inadaptée. On pourrait comparer avec : « la conduite d’un véhicule en appuyant sur le frein de façon continue … ». L’intention de l’inconscient est bonne, mais dans la réalité de tous les jours, le fonctionnement mis en place, n’est pas adéquat. Pour ces situations où notre fonctionnement n’est pas adapté, l’hypnose permet de rentrer en contact avec l’inconscient. L’hypnothérapeute lui indiquera d’autres possibilités de fonctionner qui correspondent à votre souhait. Parfois plusieurs pistes sont proposées pour que votre inconscient puisse choisir la plus adaptée pour votre nouvelle vie.

N’ayez crainte, l’hypnothérapeute ne vous imposera jamais sa vision des choses. Lors d’un entretien préalable, ce sont vos souhaits et votre demande qui sont au centre du travail.

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Somatisation

  • Certains problèmes entraînent une incapacité profonde au changement. Bien que d’un point de vue physiologique, tout fonctionne « bien », le corps exprime une douleur continue. L’accompagnement thérapeutique dans ce cadre, relève de la rééducation du fonctionnement inconscient. L’accompagnement du thérapeute servira à vous faire découvrir puis intégrer un fonctionnement inconscient menant à une vie heureuse et en pleine santé.
  • Un changement de ce type ne se fait pas en quelques séances. Il s’agit de procéder par petites victoires pour que vous preniez conscience et confiance lors de chaque obstacle franchi. Ressentir et accepter la relaxation de la transe hypnotique est déjà une victoire en soi. Elle confirme que l’inconscient est prêt à écouter une autre façon de procéder. Les différentes étapes rassurent sur sa propre capacité à changer (en mesurant le progrès). Finalement le chemin qui semblait long est un parcours de victoires d’étape et de redécouvertes d’un bonheur et d’un équilibre de vie trouvé.

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Combien de séances ?

Définir le nombre de séances pour se reconstruire n’est jamais aisé. Une discussion préalable permet bien souvent de mieux comprendre l’origine « probable » de votre demande.

Là où quelques séances (de 2 à 3) peuvent être suffisantes pour une phobie de la voiture,  (et souvent déjà après la première séance, une nette progression est constatée)… les problèmes ayant des origines plus complexes (avec parfois des modèles éducatifs et des croyances ancrées), c’est un peu comme déconstruire et reconstruire une maison. Pendant ce parcours, le thérapeute, offre son aide et guide vers les changements. Ce sont parfois des mois de travail intense qui mènent vers une renaissance complète.

Hypnose : douleurs psychosomatiques

Conclusions

L’hypnothérapie ne réalise pas de miracles. De nombreux problèmes peuvent être accompagnés par l’hypnose et notre cerveau regorge de possibilités pour stimuler une guérison et se régénérer. Cependant, tout ne se traite pas en hypnose et l’hypnose n’opère pas en quelques secondes. Il faut faire la part des choses entre l’hypnose de spectacle avec ses mises en scène et sa sélection de cobayes triés sur le volet et l’accompagnement de personnes en souffrance.

Dans certains cas, il peut être intéressant de se former à l’auto-hypnose pour avoir des outils pour traverser des moments difficiles ou se ressourcer. L’hypnothérapie peut également apporter une aide lors du traitement de maladies graves et pour offrir à la personne un soutien psycho-thérapeutique ou de relaxation, accalmie des symptômes.

L’hypnothérapie ne remplace d’aucune façon un traitement médical. Consultez toujours votre médecin avant et suivez son traitement.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter.

thierry.moens@hicnunc.org -  07.60.23.62.62

17 Avenue Jean Jaurès à 30900 Nîmes